Le 28 février 2017, plusieurs acteurs de l’industrie pétrolière, financière et technologique ont lancé un consortium « Enterprise Ethereum Alliance ». L’objectif est de développer des standards d’utilisation de la Blockchain Ethereum dans les entreprises et de décliner une version privée de la plateforme Ethereum répondant aux besoins des entreprises.

L’Organisation : Enterprise Ethereum Alliance 

L’alliance est formée de plus de 30 compagnies comme JP Morgan, BNY Mellon, BP, ING, Thomson Reuters , Microsoft, UBS , BNP Paribas, Cisco, Credit Suisse, CME Group, Banco Santander, Intel, Wipro, Accenture, ConsenSys, BBVA..

Cette organisation à but non lucratif entend créer une version privée de la Blockchain Ethereum, c’est en quelque sorte une réponse aux projets “concurrents” lancés par IBM et la Fondation Linux autour de “Hyperledger Project », ou le consortium R3 qui regroupe plus de 80 entreprises financières, ou encore le projet américain “Chain” qui regroupe notamment Citigroup, Nasdaq et Visa.

La mission de cette alliance est d’apprendre et développer des standards et spécifications pour l’utilisation de la Blockchain Ethereum en entreprise, sous forme de best practices et avec davantage de sécurité, confidentialité, extensibilité, interopérabilité et scalabilité.

Qu’est-ce que la Blockchain Ethereum

Ethereum est une Blockchain open source développée par Vitalik Buterin, un programmeur russo-canadien. La Blockchain Ethereum publique a été lancée en juillet 2015, sa valorisation est actuellement de plus de 9 milliards de dollars (5 mai 2017) selon les chiffres de CoinMarketCap.

Il s’agit d’un registre distribué permettant d’exécuter de façon fiable des contrats intelligents (smart contract). Ces smart contracts sont un type d’application s’exécutant automatiquement sur un réseau d’ordinateurs dès lors que certaines conditions sont remplies.

Le bénéfice d’implémenter des smarts contracts dans une blockchain est la garantie que les termes du contrat ne pourront pas être modifiés. La plateforme Ethereum a donc le double avantage d’être l’une des seules Blockchain supportant les smart contracts et d’être en production depuis 2 ans.

Le réseau public Ethereum est accessible au public : toute personne connectée aux réseaux peut suivre et consulter l’historique et les transactions en cours. Les données enregistrées dans la Blockchain sont immuables et peuvent être difficilement corrompues par une attaque informatique, la Blockchain garde l’historique de toutes les modifications depuis l’origine et il n’est pas possible de modifier l’historique. Le réseau est sécurisé, car il fonctionne avec un protocole chiffré puissant. Il est difficile d’arrêter le fonctionnement du réseau car il est composé de plusieurs ordinateurs à travers le monde.

Pourquoi Enterprise Ethereum ?

Enterprise Ethereum sera développée sur la roadmap de la solution Ethereum actuelle, tout en maintenant la compatibilité et l’interopérabilité avec la version publique Ethereum.

Aujourd’hui les entreprises sont en train de déployer des réseaux privés Ethereum pour des domaines aussi variés que la supply chain, le paiement, la protection de données, la compliance, le trading, les transactions financières…

Cependant elles sont confrontées à divers challenges, la Blockchain Ethereum ayant été développée initialement pour le déploiement en public avec des utilisateurs anonymes, les transactions nécessitent d’avoir un processus de validation et gestion de conflits avec une confiance élevée. Or, cela n’est pas très adapté à un réseau d’entreprise ou tous les acteurs sont connus.

La Blockchain publique Ethereum est aussi très limitée au niveau de la confidentialité et de la protection des données : toute personne connectée au réseau peut consulter tous les soldes et toutes les transactions.

Les performances sont également inférieures aux standards habituels, d’après des tests, le réseau Ethereum peut gérer jusqu’à 50 transactions par seconds, ce qui est peu en comparaison par exemple au réseau VISA qui connait des pics de 20.000 transactions par seconde.

Les entreprises ont donc cloné, modifié ou ajouté des extensions à la version publique d’Ethereum. Il en résulte de nombreux forks et extensions : BlockApps STRATOHydrachainQuorumParityDfinity, et Raiden.

En conséquence nous trouvons une variété de clones de la blockchain Ethereum, avec un manque de portabilité entre ces différentes plateformes, une fragmentation du code et même, pour certaines plateformes, un vendor lock-in.

L’objectif de l’Alliance est donc de créer un standard de la version open source de Ethereum qui peut fournir une base pour chaque cas spécifique.

Il se fondera sur des initiatives existantes telles que Quorum, qui est expérimentée par JP Morgan pour suivre les transferts d’argent entre ses différentes entités dans divers pays.

Les entreprises travaillant sur Ethereum Enterprise pourront donc créer une version privée d’Ethereum. Les banques pourront ainsi créer une version interne d’Ethereum, les compagnies de transport maritime pourront elles aussi créer leur propre version.

Cette version privée de la Blockchain pourra même se connecter à la version publique d’Ethereum (un peu comme nous avons l’internet et l’intranet qui communiquent).

Architecture Entreprise Enthereum : EntEth 1.0

Au cœur de Enterprise Ethereum Alliance se trouve l’architecture de référence EntEth 1.0. Il s’agit d’un standard et non d’un produit, elle a été créée spécifiquement pour les besoins des entreprises.

En comparaisons de la version publique Ethereum, l’implémentation de EntEth 1.0 sera centrée sur la confidentialité des données, avec plus de flexibité sur la manière dont les informations seront partagées entre les nœuds ou utilisateurs sur le réseau. Il est aussi fait mention de consensus (BFT, POW et POS) qui peuvent être ajoutés sous forme de plug-in. Il sera aussi possible d’interconnecter la version privée d’Ethereum avec celle publique.

La roadmap pour 2017 est :

  • Créer les spécifications techniques pour EntEth 1.0
  • Créer une version en Python du client respectant cette spécification
  • Évaluation et test des solutions, des outils…
  • Créer la Roadmap pour EntEth 2.0

Le projet n’en est qu’à ses prémices cependant les choses peuvent aller très vite, d’autant qu’une très grande entreprise devrait bientôt annoncer sa participation au projet. D’après les spéculations il pourrait s’agir de Bank of America (plus grande banque Américaine en terme de dépôt et capitalisation boursière), d’autres évoquent le nom de Google ou Tesla…

Pour plus d’informations sur le projet :